Revenir au site

S1-21 Comment cultiver sa joie de vivre et donner un sens à sa vie - 7 voies sacrées

Je me rappelle encore quand je menais ma vie de femme zombie. Pour résumer, je me levais juste pour travailler, payer mes factures, regarder la TV et me lamenter sur mon sort…
C’est triste de parcourir la vie ainsi. Sans joie, sans but. Pourtant, la déesse qui dormait au fond de moi voulait plus de la vie. Mais je ne l’écoutais pas. Mais ça, c’était avant.

 

Vous allez découvrir 6 voies sacrées pour cultiver votre joie de vivre et donner un sens à votre vie.

· Hygge Joie de vivre,Connaissance de soi

La fondation

Votre statut relationnel (célibataire, en couple, mère, amie), votre métier, votre morphologie, vos possessions, votre compte bancaire, vos efforts, (etc.) ne définissent pas votre valeur de femme ou d’être humain.

Vous êtes une femme précieuse qui mérite les belles choses de la vie quelle que soit votre situation actuelle ou l’opinion de votre entourage.

Même si pour l’instant, vous ne savez pas qui vous êtes ou ce que vous voulez faire, cela n’enlève en rien votre valeur de femme ou d’être humain. Comprenez bien que votre valeur intrinsèque d’être humain n’est attaché à aucune condition. Ne l’oubliez jamais !

1 - Faites-vous plaisir

Amusez-vous ! N’attendez pas de savoir tout sur vous pour profiter de la vie ! Réalisez les désirs simples ou grands qui vous font vous sentir bien, belle, sensuelle, joyeuse, enchanteresse, séductrice, vivante et libre. Le plaisir est l’un des meilleurs moyens pour se reconnecter à sa déesse intérieure.

2 - Découvrez la déesse que vous êtes

Connaissez-vous votre déesse intérieure ? Êtes-vous consciente de vos qualités, de vos faiblesses, de vos valeurs, de vos désirs et de vos rêves ?

Une astuce pour se redécouvrir. Prenez une douche, faites une méditation guidée pour vous reconnecter à vous. Répondez à ces questions en écrivant dans un journal. Ne vous censurez pas, notez tout ce qui vous vient à l’esprit même s’il ne semble pas y avoir de sens.

3 - Contribuez à votre vision du monde

La vision du monde, c’est le rêve que vous avez pour le monde. Si vous ne le connaissez pas, demandez-vous : qu'est-ce qui me met en rage et que je veux voir disparaître ? Cela peut être n'importe quoi. Pour contribuer à cette vision sacrée, vous pouvez faire du bénévolat, effectuer des dons, proposer des idées, etc.

4 - Faites le travail que vous aimez réellement

Je pense que le travail de rêve combine 4 points. On l’aime même s'il y a des défis. On y est doué. On trouve du sens et du plaisir. Lorsqu’on se retrouve dans cette situation, on a pas l’impression de travailler.

5 - Trouvez du sens au travail que vous n’aimez pas

Si vous êtes obligée de faire un travail que vous n’aimez pas. Je vais vous demander de voir les choses autrement et de porter un regard positif.

1° Ce travail vous aide-t-il à payer vos factures ?
2° Quelles compétences avez-vous développées ?
3° En quoi aidez-vous les autres grâce à votre travail ?
4° Comment pouvez-vous rester dans le présent au lieu de penser au passé ou au futur ?
5° Que pouvez-vous faire à votre niveau pour encore mieux faire vos missions au lieu de vous plaindre ?

Voyez ce travail comme un moment de sacrifice nécessaire avant d’atteindre ce que vous voulez :).

6 - Enrichissez votre spiritualité

Connaissez-vous votre vérité, votre philosophie de vie et/ou vos valeurs profondes ? Pour (re)découvrir votre vérité, il faut vous reconnecter à votre déesse intérieure.

7 - Réalisez vos rêves profonds

Cela demande plus d’efforts et de temps. Un jour ou l’autre, il faut commencer à planter les graines de vos rêves les plus grands.

Pour toute question ou remarque, envoyez-moi un courriel ou postez votre commentaire.

Le titre du prochain post : Le désencombrement printanier. Ou comment prendre soin de soi, simplifier et changer sa vie

Ressources conseillées

🌹 Vous avez une question brûlante ? Contactez-moi par mail ou laissez votre message

🌹 Vous voulez m’inviter sur votre podcast ou blog ? N’hésitez pas à me contacter

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK