Revenir au site

S1-2 Comment les femmes ont perdu contact avec leur féminité sacrée et quelles en sont les conséquences ?

 

On est passé d'une culture qui adorait le féminin à une culture qui l'opprime. Découvrez dans ce post :

- l'origine de la féminité blessée,

- quelles en sont les conséquences pour les femmes sur les plans spirituel, physique, émotionnel, mental, et amoureux.

· Fondamentaux féminin

On est passé d'une culture qui adorait le féminin à une culture qui l'opprime. Découvrez dans ce post :

- l'origine de la féminité blessée,

- quelles en sont les conséquences sur les plans spirituel, physique, émotionnel, mental, et amoureux.

Plus de 3000 ans plus tôt - La féminité vénérée

Dans beaucoup de cultures, il fut une période où les attributs masculins et féminins du Divin étaient reconnus, et les déesses étaient adorées. Les femmes étaient respectées pour leurs qualités et compétences féminines qu’elles soient traditionnelles, intellectuelles, spirituelles ou médicinales.

Une face perverse du patriarcat et la féminité vilipendée

La chasse aux sorcières de la Renaissance est un parfait exemple des dérives de la société patriarcale notamment en Europe et aux Etats-Unis. Certaines qualités associées aux femmes (notamment les sages-femmes et les guérisseuses) ont commencé à déranger des hommes d'un certain pouvoir (hommes d'églises, nobles, etc.). Sans compter qu'on les tenait responsables des maux et des malheurs de l'époque. La femme est devenue le malin, le diable, la sorcière, ou la salope. Pour un oui ou un non, elles étaient accusées de tout.

Cela a commencé par une mise au ban de la société. Puis les procès en sorcellerie ont suivi ainsi que les séances de torture. Et ces femmes ont perdu la vie avec les bûchers, les lynchages, les exécutions privées…

D'après des expertes, toutes les femmes (sans le savoir) portent dans leur mémoire corporelle tout ce passé de violence. Et c'est pour cette raison que les femmes renient leur féminité depuis plusieurs siècles.

NB - Malheureusement, de nos jours, dans certains pays, les femmes sont encore des victimes des oppressions patriarcales ou religieuses.

De nos jours - Les femmes sont déconnectées de leur féminité

La France fait partie de ces sociétés où la frontière entre les hommes et les femmes est de plus en plus floue. De nos jours, les femmes peuvent faire et avoir tout ce que les hommes ont l’habitude de faire et d’avoir. Certaines personnes veulent que les femmes adoptent un comportement propre au masculin et que les hommes adoptent un comportement plus féminin. D’autres pensent que l’égalité des sexes veut dire que les hommes doivent penser et agir comme les femmes. Cette société valorise beaucoup les qualités dites masculines au détriment des valeurs féminines. Par ailleurs, de plus en plus de femmes sont totalement déconnectées de leur féminité naturelle pour différentes raisons.

Tout commence dans la famille

Si me fie à mon expérience personnelle, une féminité blessée, brisée ou opprimée commence en général dans l’enfance ou l’environnement familial. Notre féminité est cultivée ou non à partir du moment où nous naissons.

Le comportement des parents peut faire comprendre à une enfant que la féminité est une faiblesse ou un interdit. Les sévices commis par des parents indignes peuvent aussi influencer le rapport à la féminité.

La société prend le relais

Le système sociétal / culturel peut opprimer la féminité sacrée.
Par exemple, le courant du mode masculin remonte dans les années 60 - 70. À partir de ces années-là, les mouvements féministes ont pris le devant de la scène (notamment aux États-Unis) pour dénoncer certaines conditions et se battre pour les droits des femmes. Cela a été le début d’un beau changement sociétal dans beaucoup de pays occidentaux. En revanche, avec ce changement, les femmes ont commencé à sacrifier leur féminité pour adopter le pouvoir et le comportement masculins. Elles pensaient que pour être prises au sérieux et être l’égal des hommes, il fallait tout faire comme eux. La compétitivité, la logique intellectuelle, la productivité et la réussite au masculin ont pris le pas. Cela veut dire qu’elles pensent, qu’elles communiquent et qu’elles se conduisent comme un homme dans tous les domaines de leur vie.

La féminité est vue comme une faiblesse, une menace ou une attitude dépassée.

Ou c’est le contraire. Dans d’autres sociétés plus conservatrices, la vision et l’éducation des femmes est basée sur le don de soi, le sacrifice et la soumission. Ce qui est aussi est une marque du féminin blessé.

Dans d’autres contextes, la féminité est vue comme un outil de manipulation pour obtenir quelque chose (un homme, une position, un mariage, des enfants, etc.). On se retrouve avec des femmes qui manipulent pour réaliser leurs désirs.

Le vécu personnel

Sans compter les expériences de vie marquantes ou traumatisantes qui ont également un impact négatif sur l’essence féminine.

Les conséquences de la féminité blessée
Chaque groupe de femmes renie sa féminité à sa manière. Les conséquences seront donc différentes pour chaque groupe. La liste suivante n’est pas exhaustive.

La déconnection spirituelle
-Pas de soin de soi ou manque de sens à sa vie
-Impression de ne pas avoir le contrôle sur sa vie / ne pas avoir de pouvoir
-Sentiment de vide, mauvaise image de soi, manque de confiance en soi
-Manque d’amour ou d’estime de soi
-Création / acceptation de situations de vie insatisfaisantes ou malheureuses
-Comportement très masculin dans tous les domaines de la vie

La déconnection physique
-Vision désacralisée du corps féminin
-Déconnection corporelle (avec les seins, le ventre, le vagin et les règles)
-Ignorance, mépris ou contrôle du corps

Les problèmes de santé

-Affections liées aux seins (cancer des seins, mastite, kyste, etc.) ou au système génital féminin (cancer du sein, des ovaires, du col de l’utérus, endométriose, difficulté à concevoir, difficultés durant la grossesse, problèmes menstruels, etc.)
-Stress, fatigue chronique, burn-out, troubles du sommeil
-Recours excessif à certains actes de chirurgie esthétique

La charge mentale
-Volonté à être parfaite, à avoir le contrôle, à tout analyser, à tout prendre en charge, à rivaliser avec les hommes et les femmes, à réussir dans tous les rôles (fille, conjointe, sœur, mère, etc.), à prouver sa force à tout le monde
-Tendance à réfléchir au passé ou au futur
-Refus de faire une pause

-Tout le temps en train de faire, produire ou accomplir

Les défis émotionnels
-Sentiments de supériorité ou d’infériorité par rapport aux hommes / femmes
-Sentiments de vide, de victimisation, d’insatisfaction, de colère, de ressentiment, de jalousie, de frustration, de tristesse, d'anxiété, d’hystérie, de doutes ou de désespoir très présents
-Incapacité à accepter l’évidence, sentiment d'être perdue, donner plus que recevoir, envie de tout faire soi-même, peur de l'avenir

Les difficultés amoureuses

-Pourchasser les hommes, les faire fuir
-Émasculer ou mépriser le conjoint, contrôler la relation
-Manipulation, goût du sacrifice, dépendance affective, perte du désir sexuel, soumission excessive

Il est surprenant de constater que ce sont les femmes elles-mêmes qui critiquent la féminité et qui en ont une vision complètement erronée.

Dans le post prochain, vous allez découvrir l’univers de la féminité sacrée.

Pour écouter le S1-2 : allez directement à 15:47 (15 minutes 47 secondes).

  • Pour en savoir plus sur le féminin sacré, les déesses et bien plus

Le grand livre du Féminin sacré - Josée-Anne SARAZIN-COTE

  • Ou un livre plus petit sur le féminin sacré

Zéro blabla : Féminin sacré : 1 mois pour vous réconcilier avec votre déesse intérieure -
Mélissandre Lemonnier

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK